Les forums à découvrir

moins de 30 membres



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Database (a)

Partagez | .

 Recherche secrétaires (correcteur) [1/3]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://database.forumactif.com

Administrateur fou
carte d'identité
✤ dossiers en cours : 88
✤ date d'embauche : 23/06/2013

Posté Sam 14 Sep 2013 - 14:37

Data est à la recherche de..

deux secrétaires


Tâches → Les secrétaires sont les experts en écriture, qui pourront vous conseiller dans ce domaine, vous corriger et vous aider. Ils sont là pour corriger les contextes libres, aider les nouveaux dans l'aide aux débutants et ainsi corriger tous les textes dont vous aurez besoin !
Année d'expérience → 2 années sur les rpg
Des exemples ? → Deux rps corrigés
Date d'arrivée minimum → Aucun minimum
Nombre de messages minimum → Aucun minimum
Degré de participation → Il faudra faire un tour régulièrement dans les sections précisées. Corriger rapidement les textes demandés et aider les membres. Nous vous demandons également de la participation pour accueillir les nouveaux.
Temps consacré au forum → Minimum 3 visites par semaine



avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://underthemist.forumactif.org/

secrétaire dingo
carte d'identité
✤ dossiers en cours : 1221
✤ date d'embauche : 15/09/2013

✤ sexe : non renseigné.
✤ provenance : royaume des ombres.
✤étude/emploi : deus ex machina.
Posté Dim 22 Sep 2013 - 6:57

J'arrive pas à croire ce que je fais, mais oui, je m'y lance : je postule. (a)

Je postule.

pseudo → VortexStorm
présence → 4/7 ; toujours disponible le week-end, le mardi et le jeudi, pour les autres, ça dépend de mon travail scolaire. Sinon très présente en période scolaire.

ma motivation → Il paraît que je n'ai pas un niveau pourri.   Non, plus sérieusement, l'écriture est une de mes passions. Cela fait une douzaine d'années que j'écris régulièrement des textes, et six que je fais du RPG. En général, quand je fais des pauses en rp, c'est pour écrire à côté. Je fais de plus des études littéraires et même si je ne suis pas forcément ultra-douée en étude de textes, j'ai quand même des connaissances certaines. Bref, écrire, c'est un peu toute ma vie. 31  Et le RPG a été une véritable ouverture d'esprit pour moi. Si je peux donc apporter mon aide à des gens dans le besoin, j'en serais ravie. L'entraide n'est-elle pas une des plus belles choses que l'on peut retrouver sur un forum ? Enfin, si vous vous demandez pourquoi ici, c'est parce que je crois que j'ai eu un petit coup de cœur pour votre forum. 34 

mes compétences → Je sais m'adapter aux exigences des autres, ayant déjà occupé ce poste plusieurs fois par le passé, et ayant aussi réalisé des commandes de façon bénévole. J'adore corriger des textes, même si j'ai du mal à repérer mes propres fautes, mais il faut dire que je supporte difficilement les fautes. 42  J'aime donner mon avis.
Oh, et puis je sais conjuguer à l'imparfait du subjonctif. (je sais, on s'en fiche complètement)

Bon, mes rps sont, voilà, pas forcément très bien, mais ils ont le mérite d'être récents, donc...

Citation :
Les doigts virevoltant sur le clavier de son portable, Marlowe ne fait pas vraiment attention à ce qui se passe autour de lui. C'est tout juste s'il regarde où il met les pieds. Un masque de contrariété s'est emparé de son visage, et l'air ombrageux de ses yeux, fixés sur le petit écran de son téléphone, empêche ceux qui l'accompagnent de lui adresser la parole. Aucun de ses amis - ou s'agit-il d'admirateurs ? il semble que Marlowe n'ait pas de vrais amis - n'a envie de le déranger, alors qu'il rédige son message avec une vivacité violente qu'ils ne lui connaissent pas. C'est lui le plus riche ; c'est lui qui domine le groupe, même si, en cet instant, on aurait pu commettre un coup d'état dans son dos, qu'il n'y aurait pas vu le moindre inconvénient. Une seule personne peut le mettre dans un tel état : son père. Pourquoi a-t-il un père qui maîtrise parfaitement les technologies, et qui est capable de lui envoyer un sms pour lui signaler sa profonde insatisfaction ? La froideur de ses mots fait peur au fils Weighell, qui connaît assez son paternel pour savoir qu'il va sans doute subir ses foudres dès son retour à la maison. Sans doute a-t-il appris qu'il avait raté un cours à la fac. Bien sûr, tout le monde s'en fiche ; personne ne compte les absences, et d'ailleurs, Marlowe sait très bien de quoi parlait son cours. Facile à rattraper, quand on a autour de soi des satellites fidèles. Cependant, pour son père, c'est tout simplement intolérable ; et Marlowe, n'étant que le fils, doit s'incliner. Il appuie sur la touche du point avant d'envoyer le message. Puis, l'humeur ombrageuse, il relève la tête et observe le ciel en essayant d'y trouver la sérénité nécessaire pour se calmer. Autour de lui, les garçons retiennent leur souffle. Mais Marlowe a obtenu un délai ; désormais, il lui reste juste à oublier ce petit détail jusqu'à devoir rentrer. Et à aller à son cours d'aprem...
« Alors ça l'amuse de me fliquer, hein ? » : grommelle Marlowe en rangeant son téléphone dans sa poche.
Silence autour de lui. Au fond, tous ces imbéciles prétendent l'apprécier, mais il faut admettre qu'ils sont obnubilés par la fortune que Marlowe représente. Par conséquent, ils ont encore plus peur du père que du fils, et seraient bien du genre à dénoncer le second pour se faire bien voir du premier. Oh, ça se comprend en même temps. Avoir l'oreille de Weighell, c'est assurer son avenir. Même lui agit pareil, au fond. Il fait comme tout le monde ; il accepte de suivre le rythme de son père, en sachant qu'il est déjà plus haut que tous les autres dans la hiérarchie, donc ça l'arrange bien. Il ferait mieux de ne pas les mépriser, même si il se sent exaspéré par leur attitude ; il doit plutôt remercier la providence de l'avoir placé là où il est.

Les yeux de Marlowe se posent alors sur une silhouette solitaire, tranquillement assise sur un banc à l'ombre. Il ne voit pas vraiment son visage, et celui à qui il pense est en général toujours accompagné de sa propre bande de sbires, mais malgré cela, il le reconnaît immédiatement. Jeremiah. Une petite pointe de satisfaction apparaît en lui, avant d'être submergée par l'habituelle vague de haine qu'il éprouve à son égard. Il ignore d'ailleurs s'il est vraiment la source de cette haine, ou s'il ne fait que l'emprunter ; mais peu importe ; il ne peut pas faire autrement que de le détester. C'est quelque chose de naturel, en lui : c'est sans doute pour cela qu'il est capable de reconnaître alors qu'il ne voit presque rien de lui. Les amis de Marlowe se rendent compte que quelque chose a accroché son regard et regardent dans l'ombre, mais sans vraiment paraître reconnaître le jeune homme. Évidemment. Aucun d'entre eux n'avait ce rapport aussi personnel et virulent à son égard. Jeremiah, c'est l'Ennemi. C'est la représentation même des Montgomery, et Marlowe se doit de partir en guerre contre lui. Il lève délicatement la main pour leur faire signe de le suivre, sachant parfaitement que ce n'est pas très fairplay de sa part d'aller s'en prendre à lui à plusieurs contre un. Malheureusement pour Jeremiah, la vie n'est pas toujours très juste, et certainement pas quand on sera à la tête d'une FTN dans quelques années...
« Tiens, bonjour Montgomery. Tu ne verras pas d'inconvénients à ce que je vienne m'asseoir à côté de toi ? »
Avec un petit sourire arrogant, le jeune homme prend d'assaut le banc, et s'y assoit, envahissant l'espace de Jeremiah. Ses amis se déploient autour d'eux, l'air certes un peu bête, mais tout à fait capable de réagir si quelque chose ne se passe pas comme Marlowe le désirerait. L'héritier Weighell se rapproche légèrement de l'héritier Montgomery, posant sa main sur son épaule de façon hypocrite, se faisant passer pour son ami, en fait entrant dans son espace personnel, violant son intimité.
« J'ai été absent, ce matin. Obligation professionnelle. Tu pourrais peut-être me passer tes cours ? »
Ses doigts s'agrippent un peu plus sur l'épaule de Jeremiah, insistants, prédateurs. Ses yeux s'étrécissent, fixant son visage d'un air déterminé. Marlowe n'accorde plus la moindre attention à ses camarades, qui les entourent et les regardent d'un air menaçant. Tout se passe entre Jeremiah et lui ; et quelque chose lui dit que seul lui peut vraiment y faire quelque chose. Sa menace ne risque pas de l'impressionner, d'ailleurs. Peu importe, de toute façon ; Marlowe veut juste jouer avec lui, évacuer son stress et sa déception en la faisant passer sur Jeremiah.
Citation :
On décrit souvent Londres comme une ville pluvieuse, où il n'y a jamais le moindre rayon de soleil qui perce les nuages, et où les prix sont affreusement élevés. Préjugé ou non, il pleuvait des cordes, ce jour-là, et en passant devant l'agence immobilière, il avait failli avoir une attaque en lisant le prix des loyers, faramineux pour des logements qui n'en valaient pas la peine. Habiter à Londres posait vraiment un problème à Guillaume. Il était Français, et en tant que tel, il n'y avait qu'une seule métropole digne de ce nom, et il s'agissait de Paris. Guillaume n'était pas forcément très patriote, mais il pouvait se montrer très chauvin quand on dérangeait ses petites habitudes. En l'occurrence, il était plutôt perdu. Il n'aimait pas Londres, c'était indéniable, et il trouvait les Britanniques tous plus désagréables les uns que les autres. Sauf Nigel. Ce type-là aurait été capable de le faire d'allégeance en un clin d'œil s'il l'avait accueilli dans son lit. Guillaume n'était pas amoureux, certes, mais cela ne l'empêchait pas d'adorer son partenaire, et lui mentir commençait à être un poids. Sans compter qu'il était quand même vachement sexy... Bon, mieux valait ne pas penser à lui alors qu'il abandonnait temporairement la peau de Zeke pour redevenir Guillaume Remoire. Il allait retrouver un ami qui lui était très cher, et qui avait un avantage énorme par rapport à Nigel : il savait qui il était, ce qu'il faisait, et cela ne le dérangeait pas. Le jeune homme se surprit à sourire comme un idiot, et fit l'effort de retrouver un visage sérieux. Il était tout de même en territoire ennemi, et n'importe quelle erreur pouvait lui coûter cher. Ce n'était pas comme si on découvrait son imposture alors qu'il était en dehors du territoire britannique : ce serait ennuyeux pour sa mission, mais il ne risquerait pas grand-chose. Là, en revanche, il avait trop de chances de se faire arrêter. Il n'en savait pas assez sur les activités de ses employeurs réels pour pouvoir leur nuire, heureusement, cela dit, il n'aurait sans doute aucune chance de s'en sortir, lui. Il tenait quand même à sa peau. C'était cool d'être une taupe, mais c'était dangereux, et il préférait limiter les risques.

Le jeune homme compta les numéros sur chaque bâtiment avant d'arriver au 1023. Exactement là où il comptait se rendre. La porte d'entrée n'était pas verrouillée, et une petite lumière restait allumée dans le couloir. L'endroit avait un charme désuet, totalement british, qui ennuyait Guillaume, pourtant amateur de vieilles peurs et de styles anciens. Il gouttait très certainement sur le beau tapis qui devait valoir une petite fortune – quelle inconscience que de le laisser là, en guise de paillasson... – mais s'en fichait totalement. Ôtant son imperméable, il révéla une tenue assez simple, quoique de circonstances : une chemise blanche, qu'il assortissait en général d'une cravate dont il avait fait l'économie pour cette rencontre, un jean foncé et des chaussures noires qui ne prenaient pas l'eau. Il passa rapidement la main dans ses cheveux, qui avaient souffert du trajet en capuche, puis il monta les escaliers jusqu'au second étage. Il poussa alors une porte en bois peint en rouge. L'appartement était bien tel qu'on le lui avait décrit : assez sombre et petit, il avait besoin d'être rafraîchi, d'ailleurs, certaines bandes de papier peint étaient partiellement décollées, et le parquet était abîmé. Cela dit, l'endroit valait mieux qu'une chambre d'hôtel : au moins, il y avait un endroit pour cuisiner, donc en cas de petit creux, on n'était pas obligés d'en sortir. Sans compter que personne ne vérifiait le passage. Guillaume ne savait pas à qui appartenait l'appartement : il savait seulement que c'était quelqu'un de très riche, très influent, et très haut placé. Autrement dit, ce n'était pas son problème. Il referma la porte derrière lui et aperçut Samuel. Un sourire sincère naquit sur ses lèvres. Samuel était là, comme il s'y attendait. Guillaume se rendit compte qu'il se sentait tout à coup rassuré. De quoi avait-il eu peur ? Qu'il ne fût pas là ? C'était un risque, mais à moins de se faire arrêter, Samuel ne pouvait pas ne pas venir. Pas alors qu'ils avaient des choses à faire. Guillaume avança jusqu'au réfrigérateur et en sortit une canette.

« Personne ne t'a suivi, j'espère ? Moi, j'ai vu personne, mais bon, faudra être vigilant. C'est pas parce que tout le monde tombe dans le panneau qu'il faut être négligeant... »

Le jeune homme ouvrit sa canette et commença à boire. A priori, personne ne le soupçonnait au SIS, ou presque. Mais c'était parfois lourd de vivre sous ce climat. Au moins, en présence de Samuel, il n'avait pas à s'en soucier. Ah, et détail très important, il pouvait parler français avec lui. Sa langue natale lui manquait, elle était si belle... Le jeune homme alla s'installer sur le canapé-lit, se demandant qui pouvait bien avoir envie de dormir dans une telle chose. Le matelas devait être tellement dur qu'on devait avoir l'impression de coucher sur une pierre...

« On a une urgence à gérer, et j'espérais que tu pourrais m'aider. » Ou plutôt, ils n'avaient pas le choix : ils étaient obligés de la régler, tous les deux. « Un des agents du SIS commence à remonter la piste. S'il continue, qui sait ce qu'il trouvera ? Et alors, tout mon travail n'aura servi à rien. On t'en a parlé ? »

Et le projet de pirater les serveurs du SIS serait certainement ajourné, car on se rendrait certainement compte que Guillaume avait un peu trop exploré le réseau informatique pour quelqu'un d'extérieur... Il avait réussi à obtenir une partie des codes nécessaires pour entrer dans les serveurs, mais pas tous, et cela nécessiterait encore du temps. Une fois démasqué, les informaticiens du SIS se dépêcheraient de combler les failles, et tout serait à recommencer. Il était donc de leur devoir de mettre un terme aux agissements de l'agent du SIS, même si cela risquait d'être un peu difficile. La solution radicale serait la plus simple, mais ils risquaient d'envoyer un message à l'agence, du style : votre agent avait trouvé quelque chose de trop important pour rester en vie, venez donc voir de quoi il s'agit ! Donc il fallait agir avec doigté, et l'aide de Samuel serait très précieuse.
Voilà, merci à vous ! o/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

secrétaire dingo
carte d'identité

Feuille de personnage
vos avatars rpg:
vos forums rpg:
shows tv, séries favorites:
✤ dossiers en cours : 39
✤ date d'embauche : 19/09/2013

✤ âge : 24
✤ sexe : femme
✤ provenance : Bruxelles
✤étude/emploi : BAC2 Commu
Posté Dim 22 Sep 2013 - 7:47

Je postule.

pseudo → Suika
présence → Normalement, je peux passer tous les jours de la semaine, mais au cas où en vue de mes cours, je dirais 6/7.
ma motivation → J'aime écrire, j'aime la belle prose française. Niveau rpg, j'ai un mal fou à accepter un de mes scénarios quand celui-ci est joué par quelqu'un qui fait des fautes, c'est pas très sympa, j'en ai conscience, mais c'est plus fort que moi 28 Comme dis dans ma présentation aussi, j'aime aider les autres, j'aime penser que je suis quelque peu utile, et donc aider à la correction des textes des jolis petits membres, je trouve ça excellent. Puis je trouve ce forum tellement excellent, tellement convivial, que j'ai envie de participer à sa survie dans le dur monde des rpgiste et de contribuer à son fonctionnement (promis je ne vous lèche pas les pieds 33 ).
mes compétences → Sinon, je suis aussi en deuxième année de Communication et Journalisme, et j'ai des cours de rédaction et de sens (tout ce qui est la formation d'une belle plume), donc je pense que de ce niveau là, ça va ! J'écris depuis que je suis gamine, et j'ai pas mal de textes à mon actif, et niveau orthographe donc, je pense que je suis relativement au point. (C'est tellement triste qu'ils aient décidé d'enlever les chapeaux dans la nouvelle orthographe française, je pleure 36 ). Soit. Niveau rpg, je suis dedans depuis plus ou moins cinq ans, et je n'ai jamais eu de "trous" rpg, j'ai toujours continué à écrire. Puis, voilà deux rps que j'ai fais récemment donc 34 (rps tirés du forum wtf, avec mon gentil personnage Sam, on s'en fout ? Oui je sais, mais j'aime raconter ma vie 44 ).

Citation :
Assis dans mon jardin, une canette de soda à la main, j'essayais vainement de me concentrer sur ce cours d'anatomie d'une machine d'ordinateur. Ouais, je vous jure, les professeurs d'informatique, ils pensaient sérieusement qu'un ordinateur pouvait vivre par lui-même. Des fous. Et donc ils avaient appelé ce cours anatomie. Anatomie. Comme un être vivant. Heureusement que j'aimais réellement ce que je faisais comme études sinon j'aurais claqué la porte il y a longtemps. Je dis que j'aime ces études mais je me suis quand même rétamé dans deux branches. L'anatomie là, et mon cours de physique. Oh dieu que je détestais cette physique. Déjà au lycée elle ne me lâchait pas. J'allais finir par l'épouser, et ainsi, tout le monde serait heureux. Je poussais un profond soupire. Je n'avais mais vraiment pas la tête à étudier. Enfin, je ne l'avais plus. Mais promis, cette fois-ci, c'était pas ma faute. Je poussais encore un soupire. Depuis quelques temps, les soupirs étaient devenus mes meilleurs amis. Je donnais l'air d'être un jeune blasé. Blasé et totalement à morve aussi. Secouant la tête, je repris mon cours. Jude et son corps. What ? Je fronçais les sourcils avant de me rendre compte que le titre du chapitre suivant n'était qu'autre que Jusqu'au cœur de la machine. Par Merlin, quand je vous disais que je n'arrivais à rien. Depuis quelques semaines maintenant, enfin surtout depuis cette fameuse soirée, mes études étaient passées au second plan, malheureusement - ou pas - pour moi. Décidément, en ce vendredi après-midi, je n'arriverais vraiment pas à étudier le magnifique galbé d'une tour d'ordinateur. Je refermais mon cours, me couchant dans l'herbe, les rayons du soleil sur moi, qui lentement disparaissaient. Depuis des semaines, mon cerveau tournait à plein régime, pas pour les cours bien sûr, mais au sujet d'une petite blonde. Pas vraiment du même monde que moi mais... D'une jolie petite blonde quand même. Je sentis un gros sac de poil se frotter contre ma paume. Tournant ma tête j'aperçus mon chat. « Et toi Le Chat, t'en penses quoi ? » Oui, j'avais appelé mon chat Le Chat. En l'honneur de la célèbre BD belge. Mon chat était un idiot fini, il ronronnait, mangeait et dormait toute la journée, il ne savait faire rien d'autres. Et il était là, à réclamer des câlins que je ne lui donnerais pas. Parce que j'avais jamais voulu de ce chat moi. J'aimais pas les chats. Mais la madre oui donc bon. « Dégage sale sac à puces, t'es de toute façon d'aucune utilité. » Miaaaaw. Ouais. Il avait pas tord. Faute de pouvoir régler cette histoire par moi-même, si il y avait à régler, le mieux, c'était d'aller directement chez la personne concernée. Parce que voilà. Je sautais sur mes pieds avant de me rappeler que, ben elle était plus chez elle. Retournée à l'internat ou je sais trop quoi. Merde. Ronnie ! Ronnie à la rescousse. Je composais son numéro aussi vite que mon cerveau était capable de se souvenir de ces dix chiffres. « Ouais Ronnie c'est ton futur beauf.... Ouais ouais mais t'occupe j'ai pas le temps. Faut que tu me... Ronnie! Laisse moi parler ! Faut que tu me donnes l'adresse de l'internat de Jude... Ouais de Jude! Non de dieu tu comprends le français?!... Parce que.... Parce que c'est important tetcheu... Cherche pas, file moi son adresse j'suis sur que tu la connais. » Faut toujours persévérer dans la vie. Quelques secondes plus tard, je recevais un sms de la sœur de la futur femme de mon frère et sautais dans ma voiture.

Ouais je sais, je sais, je réfléchissais pas beaucoup quand j'avais une idée en tête, et je n'avais aucune envie de mijoter à décider si oui ou non c'était une bonne idée de prendre la voiture pour plusieurs heures de route dans un endroit où je n'étais surement pas le bien venu, ni d'ailleurs aucuns autres garçons. Si ça se trouvait, je la trouverai même pas ou elles seraient déjà privées de sortie. Et puis généralement les internats catho étaient tellement immenses... Bon d'accord, j'avais une chance sur dix de pouvoir ne fut-ce que l'apercevoir. Mais ne dit-on pas que la vie est risque ? Ou une connerie du genre. Enfin bon. Jude. Jude. Presque deux semaines que je n'avais pu la voir. Juste quelques échanges par sms, et souvent des banalités. Je ne savais pas trop comment me comporter avec elle. Faut dire que la dernière fois que je l'avais vu... Ben je l'avais invité à un... rencard. Et je l'avais embrassé. Fucking hell. J'avais embrassé Judith Montgomerry. D'après Ronnie, ça devait être son premier baiser. Bordel, je lui avais pris son premier baiser. Et si elle le regrettait ? Et si elle était dégoutée que je ne lui ai pas demandé la permission ? Et si elle voulait un premier baiser comme dans un film ? Et si elle aimait trop Dieu ? God, trop de questions. Je mis la musique à fond, essayant vainement - encore - d'échapper à mon cerveau qui surchauffait. Il ferait mieux de surchauffer pour les études celui-là. L'idiot. Après presque trois heures de route j'arrivais enfin à Barcombe. C'était quand même glauque comme endroit. Je repérais vite le bâtiment de l'internat. Il était immense, et on ne pouvait pas le louper. Je garais ma voiture non loin de celui-ci. Et vérifiais que les portes étaient bien fermées. Parce que cette voiture, je l'avais reçu pour ma réussite scolaire de mon père. Sauf que j'avais pas réussi. Mais il m'avait dit que si je voulais la garder, il fallait que je réussisse. Vous vous imaginez ? Si je ratais ce bâtard allait me la reprendre, me l'enlever de la bouche, genre trop hard le père. Alors j'en prenais soin comme à la prunelle de mes yeux, genre comme si j'allais contre le sort et que si elle restait nickel, j'allais d'office l'avoir cette foutue première année. Fier de moi, je rangeais les clefs dans mon jean et me dirigeais vers le bâtiment en grosses pierres. Sauf que si je me pointais à la porte, demandant si je pouvais voir Judith, j'allais être aussi sec remballé chez moi. Je décidais donc de tenter par le parc. Sauf que encore une fois, ce que je ne savais pas c'est que ce parc en question était entouré d'un haut grillage. Un foutu haut grillage. Je me décidais à le longer, espérant que j'allais trouver un trou, un arbre assez haut pour pouvoir l'escalader. Mais... Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire une fois dans l'enceinte ? J'étais fou, totalement insensé. Alors que je marchais le long des grilles, j'entendis un cri. What the fuck ?! Je sursautais tout autant que la personne. Et alors que je me retournais vers la source du cri, je faillis crier un cri de joie. C'est pas possible, son Dieu était avec nous. Sur le peu de chance que j'avais de la trouver, Jude était là, devant moi. « Jude ! » Je m'approchais du grillage. Elle n'avait pas changé, toujours aussi belle que dans mes souvenirs, si pas plus. Saut qu'aussi, ben c'était la première fois qu'on se revoyait depuis... Depuis que nos lèvres s'étaient touchés. Merde, j'suis un mec. « Hey. Ca va ? » Ou comment passer pour le pus total des abrutis, appelez vous Samuel ! « Je... Mmh, désolé de passer comme ça à... l'improviste mais.... J'avais besoin de te voir. » Genre vraiment vraiment. Bon le seul petit soucis, c'était ce foutu grillage, trop haut pour que je l'enjambe. Vraiment trop haut. En l'escaladant ? Mon dieu, ayant le vertige, je n'osais imaginer ce moyen d'arriver. J'aurais peut-être du prendre une échelle.
Citation :
Plus j’y pensais, plus je me demandais bien ce qui avait pu me passer par la tête à ce moment là. J’étais totalement timbré comme mec enfaite. Je n’osais imaginer ce que la jeune blondinette devait se dire là, en face de moi, séparés par un grillage. A sa place, si je me voyais arriver de nulle part en plein soirée à des kilomètres de là où l’on habitait… Je me prendrais pour un gros psychopathe. Fuck, et si elle pensait réellement que j’étais un psychopathe venu pour l’enlever et la séquestrer dans un endroit sans lumières et sans vivres ? Après tout, c’était la démarche que faisait chaque psychopathe qui voulait assouvir ses pulsions premières, non ? Si. Olala. J’aurais peut-être du l’appeler avant. Non, sans doute que les pensionnaires d’ici n’avaient pas droit aux portables. D’abord je l’embrassais sur le pas de sa porte, après l’avoir invité à un premier rencard, puis ensuite je débarquais à l’improviste dans un endroit où je n’étais pas spécialement le bien venu. Ouais, well done Samuel, vraiment. Tu fais fort. J’émis un petit soupire. Parce que je ne savais pas vraiment quoi faire. Debout, comme un idiot j’attendais. Sans vraiment savoir quoi. Je n’avais qu’à tendre la main et je pourrais toucher la peau blanche de Jude, accrochée au grillage. Ca faisait très prison quand même. Mais quelque chose me retenait. Peur de lui faire peur ? De la brusquer ? De me rendre compte que j’avais fait tout ce chemin pour rien ? Je ne sais pas. Tout ce que je savais c’est qu’il commençait vachement à faire noir et qu’aucuns de nous ne parlait. Silence, silence qui ne partait plus. J’avais usé toutes mes phrases d’introduction. Et si je continuais de parler, je savais très bien que j’allais sortir une connerie que j’allais regretter. Ouais, appelez vous Sam Miller. Décidemment, ce foutu grillage était bien trop haut. Je ne savais pas trop si elle en était consciente, mais quand elle vous regardait, Jude, son regard semblait vous transpercer de part et d’autres. Une certaine innocence dans un regard enfantin. Heureusement que j’étais un jeune homme avec plein de savoir faire. Si, si. Un savoir vivre aussi de la plus haute importance. Et par la même occasion, un grillage assez imposant était finalement peut-être de mise. Vraiment. Parce que regarder quelqu’un avec un tel regard, ce ne devrait pas être permis. Vraiment pas. Parce que là, tout ce qui me passait par la tête, ce n’était rien d’autres que d’envoyer le grillage valdinguer et sauter sur Jude. Ouais, malheureusement je restais un mec avec des testostérones. Même si j’étais plutôt de la vieille école, fallait pas pousser quoi. Je finis par regarder un peu au-dessus de sa tête - merci mon dieu que je sois plus grand - afin d’essayer de penser à autre chose. Ce fut sa petite voix qui me sorti de mes pensées, pour le moins, très mal venues. Surtout dans un endroit aussi catholique. Eum. « Je... Enfin, non, il n’y a pas de problèmes ! Enfin, du moins pour ma part. Je crois. » J’aurais définitivement dû y penser à deux fois avant d’entreprendre ceci. Finalement, je la faisais plus stresser qu’autre chose. En même temps, c’était compréhensible. Presque huit heures du soir, caché dans la forêt de l’internat, ouais, ça pouvait foutre les jetons.

Alors que j’allais lui dire la raison de ma venue, un bruit de voix se fit entendre. Haussant un sourcil je tournais la tête, cherchant bien d’où pouvait provenir cette voix. J’étais pourtant sûr que nous n’étions qu’à deux. Merde. Cette voix semblait même se rapprocher. Et de ce que j’en déduisais, ce n’était pas très très bon signe. Car je suppose que ce devait être quelqu’un, une surveillante ou quoi de l’internat. Et non un fumeur de joint comme on aurait croisé à Brighton. Zut. Jude allait devoir rentrer dans sa chambre. Enfin, presque six heures de route pour la voir cinq minutes, c’était déjà ça hein. Bon, c’était un peu hard mais voilà. Ou alors je pouvais toujours me faire passer pour un tueur en série, et devant la surveillante, enlever Jude - après avoir trouvé un moyen de passer les grillages - et comme ça, je l’avais encore pour moi quelques heures avant que toute la police de la région parte à ma recherche, ne me trouve, ne raccompagne Jude ici, ne me renvoie à Brighton, devant le juge et devant les parents de la petite blonde. Et que je ne me tape une ordonnance restrictive envers Jude. Ouais non, ce n’était définitivement pas une bonne solution. Et avant même que je ne puisse réfléchir à un deuxième plan pour me sortir de ça, je vis Jude limite se jeter à terre. « Mais qu’est-ce que tu… » Avant de comprendre qu’elle avait enfaite trouver un trou dans le grillage. Ah ouais. Pas bête. A toujours chercher des solutions au-dessus, je n’avais même pas pensé à regarder si il n’y avait pas un trou, en dessous. Elle m’attrapa la main - par merlin - et s’élança dans les bois - si on pouvait appeler ça des bois. Enfin, il y avait de la verdure, des arbres, et encore des arbres. Pour moi, c’était une forêt. Et en moins de deux, je me retrouvais caché avec elle derrière un énorme arbre, qui pouvait limite contenir trois Sam debout l’un à côté de l’autre. Regardant discrètement derrière l’arbre, je vis la femme en question s’éloigner. Sans qu’on se soit fait prendre. Je souris, tournant mon visage vers Jude. Ouais. Sauf que. Sauf qu’il y avait à peine la place pour mettre un dictionnaire entre nos deux corps, tellement nous étions… près l’un de l’autre. Ouais, ça n’arrangeait en rien la situation. Fuck. Allez Sam, soit gentleman, détache-toi. Tire tes mains. Recule-toi. Rien à faire, mon corps me répondait plus. Je ne savais pas si c’était une bonne chose ou non mais… voilà. Encore une fois, ce fut sa voix qui me ramena sur terre. Je ris doucement avec elle. Ce n’était pas faux, on l’avait échappé belle. Je remontais ma main le long de son visage, venant replacer une de ses mèches blondes derrière son oreille. Samuel. Vraiment ? « Oui enfin voilà. » Bien, continue de faire le phoque. Mais ce n’était pas de ma faute. La seule image qui me venait en tête, là maintenant, c’était ses lèvres. Ses lèvres sur les miennes. Ma bouche pressée contre la sienne, mes mains sur son corps. Sur ses hanches, sur ses joues. Partout. SAMUEL MILLER. Secouant la tête, je m’écartais, n’ayant pas remarqué que je m’étais encore - si c’était possible - rapprocher d’elle, refermant toujours plus l’espace entre nous. Cette fille me rendait fou. Et ça ne faisait même pas une année que je la connaissais. Bien, bien moins. « Tu dois vraiment te demander pourquoi j’ai fais tout ce chemin. » Je voulais lui prendre la main. « Ça doit faire bizarre de voir débarquer quelqu’un à une heure pareille, je suis désolée. » Il me suffisait de tendre la main. « Mais je pense qu’il faut qu’on parle. » Et je lui pris la main. Juste le bout de ses doigts. Et mon cœur rata un battement. On dirait vraiment une gamine de quatorze ans Sam. « à… à propos de la dernière fois. J’dois t’avouer que j’ai beau le tourner et retourner dans ma tête, ça reste là. » J’avais envie d’elle, c’était indéniable. Mais était-ce réel ? Je ne savais pas. J’avais envie qu’elle soit mienne, j’avais envie d’être égoïste, pour une fois.
Voilà voilà 54 
Merci d'avance 41 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://liars.forumactif.com/

Administrateur fou
carte d'identité

Feuille de personnage
vos avatars rpg:
vos forums rpg:
shows tv, séries favorites:
✤ dossiers en cours : 422
✤ date d'embauche : 24/06/2013

✤ âge : 30
✤ sexe : F.
✤ provenance : France.
✤étude/emploi : musicienne.
Posté Dim 22 Sep 2013 - 8:57

On regarde vos requêtes et on vous recontacte ! Merci de vos candidatures en tout cas !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://liars.forumactif.com/

Administrateur fou
carte d'identité

Feuille de personnage
vos avatars rpg:
vos forums rpg:
shows tv, séries favorites:
✤ dossiers en cours : 422
✤ date d'embauche : 24/06/2013

✤ âge : 30
✤ sexe : F.
✤ provenance : France.
✤étude/emploi : musicienne.
Posté Dim 22 Sep 2013 - 12:02

Après avoir dévorée ce que vous avez écrit, je vous souhaite la bienvenue dans le groupe des secrétaires. 02 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

secrétaire dingo
carte d'identité

Feuille de personnage
vos avatars rpg:
vos forums rpg:
shows tv, séries favorites:
✤ dossiers en cours : 39
✤ date d'embauche : 19/09/2013

✤ âge : 24
✤ sexe : femme
✤ provenance : Bruxelles
✤étude/emploi : BAC2 Commu
Posté Dim 22 Sep 2013 - 12:33

Ohhhhhhh trop cooool 54 54 54 
Merciiiii 38 39 31 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://underthemist.forumactif.org/

secrétaire dingo
carte d'identité
✤ dossiers en cours : 1221
✤ date d'embauche : 15/09/2013

✤ sexe : non renseigné.
✤ provenance : royaume des ombres.
✤étude/emploi : deus ex machina.
Posté Dim 22 Sep 2013 - 15:21

Oh merci beaucoup. 04 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

petit client curieux
carte d'identité

Feuille de personnage
vos avatars rpg:
vos forums rpg:
shows tv, séries favorites:
✤ dossiers en cours : 23
✤ date d'embauche : 08/11/2013

✤ âge : 29
✤ sexe : Féminin
✤ provenance : Région Parisienne
✤étude/emploi : assistante de vie - sécurité x)
Posté Jeu 5 Déc 2013 - 11:53

/, cela signifie que vous cherchez de nouveau une secrétaire ?? ** on peut postuler or not ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://liars.forumactif.com

Administrateur fou
carte d'identité

Feuille de personnage
vos avatars rpg:
vos forums rpg:
shows tv, séries favorites:
✤ dossiers en cours : 1889
✤ date d'embauche : 23/06/2013

✤ âge : 26
✤ sexe : Masculin
✤ provenance : Québec
✤étude/emploi : Comptabilité
Posté Jeu 5 Déc 2013 - 18:40

Oui bien sur Smile C'est ouvert !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

petit client curieux
carte d'identité

Feuille de personnage
vos avatars rpg:
vos forums rpg:
shows tv, séries favorites:
✤ dossiers en cours : 23
✤ date d'embauche : 08/11/2013

✤ âge : 29
✤ sexe : Féminin
✤ provenance : Région Parisienne
✤étude/emploi : assistante de vie - sécurité x)
Posté Mar 17 Déc 2013 - 6:02

Je postule.

pseudo → Selena Malone Cool
présence → hum.. environ 5j/7, les weekends sont assez rempli avec le boulot mais si je bosse pas tout le weekend j'arrive à être là si j'suis pas au ciné XD
ma motivation → j'aime la langue française et faire des corrections pour aider les gens à chopper des astuces, s'améliorer dans leur grammaire ou syntaxe. Je suis admin sur mon forum (logique si c'est le miens x)) et j'ai pris l'habitude de lire attentivement les fiches et certains des premiers rp pour voir le niveau et constaté des fautes récurrentes et je donne des astuces à mes membres pour tel ou tel problème. si c'est pour la grammaire avec les "é" ou les "ait" "ez" "er"je connais le truc alors je partage pour ceux qui seraient moins habitué. y'en a parfois qui ne savent pas quoi choisir et le rôle d'un admin ou d'un secrétaire comme ici, c'est d'aider ceux qui demandent afin que tout le monde se sente à l'aise avec l'écriture ^^
Moi ça me plaît et je peux pas m'empêcher de corriger quand je vois une faute, même mes collègues au boulot irl je leur fait des leçons sur les accords avec les verbes avoir et être et corrige le cahier de communication quand je le lis XD appelez moi bonpatron x) mdr je fais aussi des fautes, comme tout le monde, mais à force de se relire et en choppant moi-même des trucs on peut s'en sortir ^^
mes compétences → hum... bah je sais pas trop ce qu'il faudrait montrer comme compétences pour le poste du coup... si vous cherchez mes RPs, bah étant donné que les admins de ce forum vous êtes sur Liars vous pouvez vous référez aux toto de Connor Sam & Nigel qui sont déjà en jeu et me dire si ça vous plaît XD j'écris de tout, poèmes, fanfics, un roman en cours des chansons et des RPs depuis maintenant 7 ou 8 ans je sais plus x) J'aime la langue française et lire des tonnes de bouquins, j'aime la littérature anglaise aussi beaucoup comme shakespaeare et lit dans ces deux langues si jamais ça peut ajouter un plus ^^' ya des fofos où on avait une partie pour faire des RPs en anglais ! et faut aussi aider à corriger par moment les fautes de langage ! encore une fois, ça aide les gens à s'améliorer, dans leur vie scolaire comme professionnelle parce que pour les dissert' ou les lettres de motivation il faut bien s'appliquer un peu x) j'peux corriger vos LM aussi d'ailleurs si vous cherchez du taff XD bref bah voilà quoi si vous avez besoin de moi, je saurais me montrer dispo ^^
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://liars.forumactif.com

Administrateur fou
carte d'identité

Feuille de personnage
vos avatars rpg:
vos forums rpg:
shows tv, séries favorites:
✤ dossiers en cours : 1889
✤ date d'embauche : 23/06/2013

✤ âge : 26
✤ sexe : Masculin
✤ provenance : Québec
✤étude/emploi : Comptabilité
Posté Mer 18 Déc 2013 - 13:51

Tu es acceptée ♥ Je t'invite à venir accepter et lire les règlements dans la zone prévue à cette usage dans l'administration !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

petit client curieux
carte d'identité

Feuille de personnage
vos avatars rpg:
vos forums rpg:
shows tv, séries favorites:
✤ dossiers en cours : 23
✤ date d'embauche : 08/11/2013

✤ âge : 29
✤ sexe : Féminin
✤ provenance : Région Parisienne
✤étude/emploi : assistante de vie - sécurité x)
Posté Mer 18 Déc 2013 - 13:53

oh *-* merci ma belle ^^ Wink
je vais m’atteler à tout ça alors Smile

Contenu sponsorisé
carte d'identité
Posté

 Recherche secrétaires (correcteur) [1/3]

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Recherche d'un BON aspirateur de sites + formulaire informat
» recherche logiciel pour créer un site
» [résolu][Laguna 1 V6 24S boite manuelle] Recherche
» (résolu)recherches effectuées dans la barre déroulante"recherche" de Neuf
» recherche de l aid

Vous aussi, jeune client pouvez obtenir diverses autorisations. Pour le moment, voici ce que vous êtes autorisés à faire au sein de l'agence :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Sauter vers:  



Outils de modération